Assurance vie décès : infos et conseils

Publié le : 19 décembre 20164 mins de lecture

La vie n’est pas faite que d’amour et d’eau fraîche. Elle a aussi sa source d’événements dramatiques. Pour se prémunir contre d’éventuels accidents, rien n’égale la souscription assurance vie décès. Voyons quels sont les infos et les conseils à connaître faisant de cette assurance un des placements préférés des Français.

Ses points forts

L’assurance vie-décès est un placement qui a un double intérêt en fonctionnant à la fois comme une assurance vie et comme une assurance décès :

  • Assurance vie : Durant son vivant, le souscripteur peut faire une épargne de son capital et alimenter son assurance vie selon ses desideratas. Pour la cotisation, un montant minimum est fixé mais l’assuré peut utiliser son capital n’importe quand, pour tout type de projet éventuel.
  • Assurance décès : À la mort du souscripteur, le montant du capital qu’il a versé est transmis à un bénéficiaire qui peut être son conjoint, ses enfants ou d’autres bénéficiaires. Ce capital servira à protéger ses proches des difficultés financières de la vie. En fonction du montant de l’assurance, les droits de succession peuvent être supprimés.

En monosupport ou en multisupport ?

Le contrat d’assurance vie-décès est disponible en deux supports, chacun possédant ses spécificités. Le choix final revient au souscripteur selon les objectifs qu’il vise :

  • Le monosupport ou en euros permet de bénéficier d’une assurance sécurisée, le montant de l’assurance est la somme que l’assuré et l’assureur ont convenu lors de la signature du contrat.
  • Le multisupport ou en unités de compte est un contrat performant dont l’intérêt évolue en parallèle avec les placements boursiers. Le montant du capital versé est fonction de la qualité des placements.

Cotisation, versement et gestion de l’assurance vie-décès

En fonction de la fréquence de versement, on rencontre le contrat assurance vie-décès à primes périodiques et celui à primes uniques. Le premier type s’adresse à ceux qui préfèrent les versements réguliers (mensuel ou trimestriel) et dont le montant est fixé par l’assuré. Le deuxième type est pour les souscripteurs qui veulent tout de suite placer une grosse somme d’argent, donc il n’y a qu’un seul versement.

Le contrat d’assurance vie-décès peut être géré selon trois modes :

  • La gestion profilée par les compagnies d’assurance dans le cas d’un contrat multisupport ou monosupport,

La gestion libre par l’assuré et la gestion à horizon avec épargne évolutive selon l’âge de l’assuré qui sont valables aussi bien pour un contrat mono que multisupport.

Plan du site